StickyGram, vos photos Instagram en magnets

Yeah, mon blog sort de sa léthargie de feignasse avec un test ! J’ai changé de bureau il y a 3 semaines. Pas changé de job mais j’ai juste translaté vers le bureau d’à-coté. Je me retrouve donc avec un grand mur blanc à couvrir et peu de déco sous la main… Il est pourtant plein de potentiel ce mur, ce serait dommage de gâcher !

Comme je suis une accro à Instagram (sous le pseudo “Mapomme_be”), je me suis rappelée de ces magnets qu’on pouvait faire à partir de nos prises de vue. Donc hop, une recherche Google plus tard je retrouve enfin le service croisé il y a plusieurs mois : StickyGram.

Capture d'écran du site StickyGram

Commande passée, commande reçue, mon avis :

Les gommettes vertes

Super facile. Le site nous permet de nous connecter rapidement à notre compte Instagram (ouais, enfin, rapidement, pas si comme moi vous ne parvenez plus à retomber sur le mot de passe que vous n’avez encodé qu’une seule fois il y a bien longtemps, et que vous galérez donc pour le retrouver…). Notre flux de photos s’affiche, on clique pour sélectionner les 9 photos qu’on souhaite faire imprimer et that’s it !

Super pas cher. A 14,99$ la feuille de 9 stickers, frais de port compris, ça vaut la peine de tester. Avec le taux de change d’il y a 10 jours, ça m’a débité 11,88€. Du coup on peut imprimer plein de planches pour un joli effet de masse ou assurer une rotation en imprimant de nouvelles photos régulièrement sans se ruiner.

Super rapide. Le site annonce entre 4 et 7 jours ouvrables de délai pour une livraison en Europe : je les ai reçus en 3 jours dans une enveloppe bien cartonnée pour empêcher toute dégradation.

StickyGram - Courrier

Les gommettes rouges

Pas bien grand. Je sais, c’est annoncé partout sur leur site : 50 mm x 50 mm (ou autrement dit, 5 cm x 5 cm. Si si, je vous assure). Mais comme j’ai toujours été nulle en estimation des distances, des volumes et des poids, je ne suis pas surprise d’être surprise. Pour donner une meilleure idée, ici c’est à peine 1 mm de plus que l’affichage d’une photo de l’appli Instagram sur l’écran de mon HTC Desire Z.

Pas bien bonne qualité de photo. On perd le punch des couleurs et l’impression semble avoir été faite sur une (mauvaise) imprimante laser. Il y a peut-être un impératif technique qui explique le fait de ne pas utiliser de papier photo mais une impression de meilleure qualité devrait être possible.

Et donc, ça passe ?

Ca passe ! Ok, la qualité d’impression n’est pas là. Mais à ce prix-là, à cette taille-là, on peut faire l’impasse, profiter d’une façon originale de nos photos Instagram et décorer notre bureau ! Bon, là, il me reste à trouver une plaque de métal à accrocher au mur…

Et pour compléter, j’ai craqué sur les jolies bidouilles d’Aurore. J’ai passé commande sur hamabeads.com et ai reçu mon colis en 3 jours. Décidément ces Anglais, ils sont rapides à l’envoi ! Et le précieux colis a été bien planqué par mon facteur, ni vu ni connu je t’embrouille :

Hama Beads - Colis planqué de hamabeads.com

Mais à ce sujet j’aurai autre chose à vous expliquer dans un prochain billet… A suivre ! 😉

_______________________

N’oubliez pas que vous pouvez aimer ma page, me suivre, vous abonner sur :

Facebook \o/ Twitter \o/ Hellocoton

Et n’hésitez pas à partager ce billet !

_______________________

Crédits photo en Une et 1ère photo de l'article : Capture d'écran de la
page Facebook de StickyGram et de StickyGram.com
Crédits photos des 2ème et 3ème photos de l'article : moi-même
Read More

Rebelle : la très brave nouvelle princesse de Disney Pixar

Des mois. Des mois que je trépigne d’impatience devant les différents teasers lancés sur la toile : cet après-midi, j’ai enfin pu voir “Rebelle”, le dernier Disney Pixar.

Petit rappel avec la bande-annonce :

La Luna : court métrage en préambule

La séance commence par la diffusion du dernier court métrage (7 minutes) de Pixar, La Luna : un petit garçon accompagne pour la première fois son père et son grand-père au travail. Un travail plutôt inhabituel qui commence par jeter l’ancre de leur petite barque au milieu de nulle part…

C’est magnifique, tendre et plein de magie.

J’ai regretté que Choupet ne soit pas avec moi pour voir ça. Ca m’est vite passé, disons, quand Rebelle a commencé… (explication à lire plus bas)

Rebelle : Disney Pixar vise juste

Les images sont époustouflantes. Les nombreux plans larges sur les paysages de forêts, de plans d’eau, les châteaux : à s’y méprendre avec des vrais. Sauf qu’ils sont encore plus beaux. Le traitement de la crinière (du cheval, pas de la princesse Mérida) est bluffant, bref, vous l’aurez compris, je suis conquise par l’esthétique.

Disney Pixar Rebelle

Une princesse qui a du caractère

Pas une princesse molle, qui veut se la jouer rebelle du système en se sauvant dans la forêt par la grâce d’un chasseur, qui s’assied sur un rocher en chantant qu’elle voudrait partir là-bas en disant “prout” à papa, qui part avec le bad boy au bon coeur, qui met sa plus belle robe et se fait un chignon parfait pour séduire le prince charmant.

Non, Mérida elle s’assume, elle se bouge les fesses et tout son corps crie “merde !”. Je suis fan.

Des ours, beaucoup d’ours

Trop d’ours ? Et pas des Teddy bears (non, pas des pedobears non plus, bande de pervers), des gros méchants à base de crocs, de griffes et de rugissements hyper réalistes.

Je voulais jauger si je pouvais revenir avec Choupet. J’ai trouvé une place à coté d’une petite fille qui devait avoir 4 ou 5 ans pour voir ses réactions. D’abord des étoiles dans les yeux devant “La Luna”, comme moi. Puis dès la fin de la première scène de Rebelle : elle s’accroche au bras de maman.

Et sans dévoiler les mystères et twists du film, qui sont d’ailleurs très bien gardés dans les bandes-annonces, des scènes d’ours pas contents, y en a pas mal… C’est bien simple, ma gentille petite voisine a fini dans les bras de sa mère pendant toute la deuxième partie du film. “Maman j’ai peur”, elle m’a crevé le coeur.

On a basculé ?

“Rebelle” serait-il LE film qui fait pencher la balance une bonne fois pour toute de la tendance de Disney Pixar à tourner leurs films pour plaire plus aux grands enfants que sont restés les adultes qu’aux gamins ? Dites-moi pas le contraire avec la prochaine grosse sortie originale fin 2012 que sera “Les Mondes de Ralph” et qui joue carrément sur la corde sensible de la nostalgie des nouveaux semi-vieux que nous sommes.

Plus d’infos

Dans les salles belges depuis le 18 juillet 2012

Site officiel de Disney Pixar : Rebelle

Page Facebook officielle de Rebelle (France)

N’oubliez pas que vous pouvez m’aimer, me suivre, vous abonner sur :

Facebook \o/ Twitter \o/ Hellocoton

Crédits photo en Une et article : captures d'écran du site officiel de Disney Pixar : Rebelle
Read More

Escapade à Efteling, parc d’attractions aux Pays-Bas

Le parc d’attractions Efteling (aux Pays-Bas) vient de fêter ses 60 ans. Il a ouvert bien avant ma naissance, avant même celle de mes parents. Malgré cela, il me faut me confesser : je n’en avais jamais entendu parler avant il y a une quinzaine de jours quand l’équipe belge du parc ne me propose d’y aller…

Efteling - Jouet Bus

J’ai beau avoir 30 ans, quand on me parle de parcs d’attractions j’ai les yeux qui brillent d’une enfant de 12 ans : celle qui traînait ses shorts et ses slaches – oui, des slaches – à Méli (Plopsaland pour les jeunes ignorants) ou à Walibi et, plus tard, qui traînait son homme en week-end romantique à Disneyland Paris.

Mais voilà, maintenant on est 3, donc ma première réaction de maman a été de chercher cette info capitale : le parc Efteling est-il adapté à un enfant de presque 3 ans ? Trêve de suspense, la réponse est oui, 100 fois oui !

Et parce que je suis bien aimable, je vous prémâche votre visite en citant les attractions faites en une journée (10h30 – 17h), donc les attractions “3 ans friendly” :

  • Sprookjesbos : bois dans lequel les contes de fée deviennent réalité à travers des reconstitutions de contes connus (et pour certains, qui ne doivent être connus qu’aux Pays-Bas…). Choupet a moyennement aimé, peu impressionné, peu intéressé. Mais c’est sans doute dû à son caractère et je suis certaine que ça peut plaire à d’autres enfants de cet âge.
  • Stoomcarrousel : un magnifique carrousel ancien propulsé par une locomotive impressionnante.
  • Stoomtrein : le traditionnel parcours du parc en petit train. Les gosses adorent, les parents repèrent : tout le monde est content !
  • Droomvlucht : survol d’un monde enchanté. J’ai cru que Choupet aurait la trouille : il fait pas mal sombre, les poupées articulées des nains et des elfes sont… mmmm… vilaines – Disney nous a habitués à des traits plus lisses – et le final est surprenant avec une nacelle qui tourne, glisse et prend de la vitesse. Premières “sensations” pour les plus petits. Choupet a assuré.
  • Volk van Laaf (Monorail) : petit tour à bord d’un escargot surélevé sur un monorail.
  • Carrousels Anton Pieckplein : plaine avec plusieurs carrousels à chevaux de bois, une chenille, des bancs sur chaînes qui se soulèvent… C’est là qu’on a passé le plus de temps, Choupet voulait faire et refaire les tours de manège.
  • Het Witte Paard : ce n’est pas une attraction mais c’est là que nous avons mangé de bons sandwichs sains et très bons. Pour 3 sandwichs (un jambon de pays, un fromage et un brie), 1 petite bouteille de Coca – on ne se refait pas – et un Kinder Surprise brandé “Efteling”, on s’en est sorti pour 14,5 euros. Pour le reste on avait de l’eau et des en-cas dans le sac à dos. Dans l’après-midi, une glace pour moi et un café pour MonHom, ça nous a fait la nourriture de la journée à 20 euros.
  • Carnaval Festival : le “it’s a small world” local avec des poupées du monde entier, mais pas dans un bateau. A la sortie de cette attraction, vous pouvez repartir avec votre photo souvenir bien chère (9 euros) mais bien rigolote. L’endroit où vous serez photographiés, vers la fin, est bien indiqué alors souriez !
  • Gondoletta : Croisière à travers la nature dans de petits bateaux de 7 ou 8 personnes. Même effet que le petit train : les gosses sont fous de joie devant les canards et les parents se reposent.

Efteling - Carte

Il paraît que le show aquatique “Aquanura” , spectacle d’eau, de feu et de lumière est à couper le souffle. La première représentation était à 17h30 et notre lift de retour partait à 17h donc nous l’avons manqué. Mais si vous en avez l’occasion, foncez.

Le ciel était rempli de soleil, c’était un samedi de juillet, mais nous n’avons jamais attendu plus de 10 minutes pour une attraction à l’exception du monorail – entre 15 et 20 minutes-. Le tout est faisable en 1 journée bien remplie mais pour prolonger la magie on peut également loger à l’hôtel du parc.

Bref, comme à chaque fois qu’on fait de longues journées dans ce genre, y a un moment où on a mal aux pieds, un moment où on se demande comment on va tenir jusqu’au retour, puis y a un moment où on voit les yeux qui brillent de son petit bonhomme, oui, ceux qu’on avait à 12 ans dans nos shorts et nos slaches.

Et on n’a plus mal nulle part.

Adresse et temps de parcours

Europlaan, 1 – 5171 KW Kaatsheuvel – Pays-Bas

Depuis Bruxelles (Drogenbos) : 1h40

Depuis Namur : 2 heures

Depuis Charleroi : 2 heures

Prix des tickets

Entrée simple (enfants de plus de 4 ans et adultes) : 33 euros

Entrée enfants de moins de 4 ans : gratuit ! 🙂

Ticket de parking : 10 euros

Plus d’infos

Le site officiel du parc Efteling

Fabulons.be, le blog belge francophone d’Efteling

La page Facebook officielle d’Efteling Belgique, en français

 

MAJ du 28/07/2012 : envie de visiter Efteling pendant le mois d’août ? Le parc vous offre une réduction de 7 euros sur le prix d’un ticket d’entrée acheté jusqu’au 31/07. La réservation se fait via ce lien créé spécialement pour cette action. Et je rappelle que l’entrée est gratuite pour les moins de 4 ans. Bon amusement !

Crédits photo en Une : Capture d'écran de Fabulons.be
Crédits photos dans l'article : moi-même
Read More

Choupet’s fact #2

Michael Jackson
Je suis un peu passée à coté de l’info, mais cette semaine, lundi pour être plus précise, on a commémoré les 3 ans de la disparition de Michael Jackson. En son honneur, flashback sur un épisode pas si lointain, pendant “This is it” à la télévision et son passage sur la répétition de “Earth song”. Choupet est au lit, à l’étage. Il est sensé dormir, n’est-ce pas ?

  • Choupet : Mamaaaaaaaaaan !
  • Moi : […]
  • Choupet : Ma-a-a-aaaa-man !
  • Moi : Mon ange, c’est l’heure de dormir maintenant.
  • Choupet : Maman je peux descendre écouter le Roi Lion avec toi ?

Mon fils, ce mélomane…

ou :

The same !

Crédits photo : Jaylone1981 via 123RF.com
Read More

Séance photo et papier glacé

Je n’y connais rien en photographie. Bien entendu, en bonne mère que je suis, j’ai troqué mon compact contre un reflex, que je laisse sur “automatique” 99% du temps. Et bien entendu, je me sens maîtresse du monde quand je prends mon assiette en photo, que j’y applique un filtre plus ou moins malheureux pour publication sur Instagram. Mais là on va parler sérieusement, parler de réels coups de coeur pour des gens qui ont ça dans les gènes :

Coup de coeur n°1 : Ganaëlle Glume

Découverte sur les réseaux sociaux, j’ai observé son travail pendant plusieurs mois (sur son blog : Petit Monde ou sur sa page Facebook : Ganaëlle Glume PhOtOgraphy) en me disant que si un jour je devais faire une session photo, j’irai d’abord me renseigner auprès d’elle. Contactée l’année passée, avec une patience d’ange, elle a subi nos annulations et reports pour finir par faire le shooting de notre trio le week-end passé (shooting auquel nous sommes arrivés avec 1 heure de retard, on ne se refait pas, jusqu’au bout…).

Photo de Ganaëlle Glume

Deux heures merveilleuses de mise en confiance, de gestion magistrale du Choupet et de ses parents maladroits et/ou timides. Le résultat est époustouflant.

N’hésitez pas à liker la page Facebook de Gana et à la contacter si vous ressentez la même admiration que moi pour son travail.

Coup de coeur n°2 : Focale Alternative Magazine

Les sites de crowdfunding n’accouchent pas que de “Grégoire – Toi+moi” , ils offrent aussi à des projets ambitieux et passionnés de prendre vie. “Focale Alternative Magazine” est l’un de ceux-là.

Depuis début 2010, Phlippe Reale et son équipe – réduite – éditent chaque mois une version électronique du magazine photographique qui a une vocation principale : mettre en avant la démarche artistique plus que le matériel technique. Depuis plus de 2 ans et 25 numéros, ce sont près de 5000 lecteurs qui sont fidèles au magazine en ligne.

Focale Alternative Magazine

Aujourd’hui, un nouveau challenge est lancé : proposer une version papier de qualité ! Pour récolter les fonds nécessaires à la première édition, l’équipe fait appel au financement via la plateforme collaborative “Ulule”. Toute la démarche est expliquée sur la page de Focale Alternative Magazine.

Personnellement, j’attends mon exemplaire dédicacé avec une impatience non dissimulée !

Crédits photo en Une et photo 1 : Ganaëlle Glume
Crédits photo 2 : Focale Alternative Magazine
Read More

Choupet’s fact #1

Pince à cheveux rose

  • Moi : Mon poussin, c’est quoi cette pince à cheveux rose dans ton cartable ?
  • Choupet : C’est la pince de Zoé.
  • Moi : Oui, donc, qu’est-ce qu’elle fait dans ton cartable ?
  • Choupet : Je l’ai prise à Zoé.
  • Moi, jouant la maman contrariée : Mais enfin, on ne peut pas prendre les choses comme ça. Pourquoi t’as fait ça ?
  • Choupet, avec son regard de Chat Potté : Mais c’est parce que j’ai envie de te la donner à toi pour tes cheveux.

Ok, Robin des Bois de moins de 3 ans, c’est pas parce que tu viens de faire fondre le coeur de ta mère qu’on ne va pas garder ça à l’oeil…

Crédits photo : moi-même
Read More

Les Monologues du Vagin, version africaine, au TTO

Les Monologues du Vagin - AfficheQuand le Théâtre de la Toison d’Or (TTO) m’a proposé d’assister à la version africaine des Monologues du Vagin, j’ai d’abord hésité. Suis-je vraiment la cible, vais-je m’y retrouver ? Puis je me suis renseignée : les monologues sont toujours ceux de l’oeuvre d’Eve Ensler, ceux qui sont à l’origine des représentations à travers le monde depuis plus de 15 ans et depuis 2007 au TTO. Ce n’est pas une pièce différente, c’est une pièce améliorée. J’y fonce.

Nathalie Uffner a pris le pari de l’adapter en version africaine en se basant sur le dernier combat d’Eve Ensler : la violence sexuelle faite aux femmes en Afrique noire. La modification majeure aux textes de base vient de l’ajout d’un monologue, inédit dans ce contexte, appelé “Le guide de l’adolescente face à l’esclavage sexuel” et qui est tiré du dernier ouvrage de l’auteure, bouleversée par les nombreux témoignages récoltés lors d’un récent voyage en République démocratique du Congo.

Le reste de “l’african touch” est assuré par les nouvelles comédiennes, toutes 3 d’origine africaine, qui avec leurs accents, intonations, chants et rythmes, finissent de signer l’authenticité de cette nouvelle version. Bwanga Pilipili, Babetida Sadjo et Awa Sene Sarr sont tour à tour espiègles, bouleversantes, étonnantes, captivantes et drôles.

Les Monologues du Vagin - Babetida SadjoParce que oui, on rit beaucoup aussi devant Les Monologues du Vagin. Certains passages sont même dignes des plus beaux sketchs comiques comme “mon vagin est en colère” et son coup de gueule contre les rendez-vous chez le gynéco. Il est joué par Babetida Sadjo, décidément mon vrai coup de coeur de la soirée. La voir interpréter le monologue de la découverte de son clitoris illuminera votre soirée.

Les Monologues du Vagin se tiennent au Théâtre de la Toison d’Or jusqu’au 16/06, du mercredi au samedi à 20h30 et clôturent la saison 2011-2012.

Le TTO, c’est aussi :

  • Une saison 2012-2013 déjà annoncée
  • 20% de réduction sur les abonnements réservés avant le 30 juin
  • Restto : le restaurant avant le spectacle, sur réservation
  • Un deal avec le Parking Toison d’Or, niveau P3, à 2,50 euros les 3 heures
  • Une ouvreuse qui vaut une première partie à elle toute seule quand elle fait la promo de ses programmes à vendre au début du spectacle !

Plus d’informations sur le site web du TTO.

Crédits photos : Captures d'écran du site web du TTO, © Julien Pohl
Read More

[Concours] Fear Hunters : le résultat !

Vous avez été 19 courageux à exprimer vos peurs d’enfance pour le concours “Fear Hunters” ouvert lundi passé.

Le tirage au sort, sous contrôle de mon honnêteté, plus féroce qu’un huissier de justice, vient d’avoir lieu. Comme prévu, Choupet a été une main innocente très professionnelle.

La préparation oldschool du tirage au sort, tellement plus de charme qu’une app qui le fait pour vous :

Fear Hunters : préparation oldschool in progess !

Pliage ok, c’est prêt :

Fear Hunters : c'est prêt !

La main innocente entre en action, MonHom s’en mêle pour tenir le bol :

Fear Hunters : MonHom au bol, Choupet au tirage

Et le gagnant est… [roulements de tambours]… Saturnerifo !

Fear Hunters : félicitations Saturnerifo !

Félicitation à ce papa poule (c’est ce qu’il dit sur son profil Twitter) qui remporte Zoombie, le chasseur de monstres ! Ses peurs du grenier et des loups n’auront pas été vaines.

Merci à tous d’avoir participé et n’oubliez pas qu’un code promo a spécialement été créé pour les lecteurs de ce blog :

  1. Aller sur www.fearhunters.com
  2. Ajouter les objets désirés à son panier d’achats
  3. A l’intérieur du ‘panier d’achats’, introduire le code de remise : Mapomme
  4. S’inscrire en créant un compte perso ou régler ses achats en tant qu’invité
Read More

[Concours] Fear Hunters : les peurs de notre enfance

Il nous reste tous des peurs de notre enfance, là, quelque part, cachées derrière notre masque d’adulte.

Quand l’équipe de Fear Hunters m’a contactée pour me présenter leurs 7 “peluches chasseurs de peurs”, chacune ayant sa spécialité, j’ai cherché laquelle aurait pu me convenir à l’époque. Sans hésitation : Hammer, immunisé contre les catastrophes !

Fear Hunter - Hammer

Jugez plutôt le chantier des peurs de mon enfance :

– Le tremblement de terre. Celui qui ferait se fissurer le sol sous ma maison, séparant ma chambre du reste de ma famille. Bon, il ne fallait pas être ingénieur pour savoir que c’était physiquement impossible vu comment ma chambre était imbriquée entre la chambre de mes parents, le corridor de nuit, la buanderie et le salon mais moi, j’en avais peur, j’étais terrifiée.

– La guerre. J’avais 10 ans quand la Guerre du Golfe a éclaté pratiquement en direct à la télévision. La technologie nous permettait de voir les images des radars des avions qui tiraient les missiles. Ma licence en Information et Communication m’a appris 10 ans plus tard que c’était une grande première, et que ça faisait partie de la stratégie militaire de l’époque. Faire passer cette guerre pour une guerre propre et montrer la supériorité des Etats-Unis grâce à leur avance technique : tout était calculé. Soit.

A 10 ans, je ne comprenais pas ce que je voyais. Je voyais que tout était sombre et la seule question qui m’est venue a été : “Maman, ça peut commencer pendant la nuit, une guerre ?”. Il faut croire que mes parents aussi étaient dépassés par les événements parce que maman m’a juste répondu un “euh… oui ma chérie”. Et j’ai été me coucher. Je ne pourrais pas vous dire combien d’heures j’ai passé à regarder par ma fenêtre avant de m’endormir pendant les mois qui ont suivi. Et bien oui vous comprenez, si je voyais débarquer les chars assez tôt, j’avais assez de temps pour aller prévenir ma famille et quitter la maison. On est mignon, à 10 ans.

Fear Hunters - Family

La marque Fear Hunters est belge et est une belle histoire de collaboration familiale pour créer les 7 peluches.

Et la bonne nouvelle c’est que vous ou vos enfants allez pouvoir faire flipper les monstres grâce à Zoombie, qui est à gagner ici !

Fear Hunters - Zoombie

Comment participer ? Laissez simplement un commentaire sous ce billet, jusque samedi soir 23h59 pour nous raconter LA peur de votre enfance. Dimanche soir, Choupet sera la main innocente pour tirer au sort le commentaire gagnant. Petite précision : Zoombie ne pourra être expédié qu’en Belgique ou en France métropolitaine.

Allez-y, lâchez-vous, faites-nous frissonner de nostalgie !

MAJ 22/05/2012 : un code promo a été généré si vous voulez faire votre shopping sur la boutique des Fear Hunters. 25% de remise, hors frais de port !
La procédure est simple :

  1. Aller sur www.fearhunters.com
  2. Ajouter les objets désirés à son panier d’achats
  3. A l’intérieur du ‘panier d’achats’, introduire le code de remise : Mapomme
  4. S’inscrire en créant un compte perso ou régler ses achats en tant qu’invité

Enjoy !

MAJ 26/05/2012 : concours clôturé !

Crédits photo : Captures d'écran du site fearhunters.com
Read More

L’Excellent spectacle de Dan Gagnon #2000places

Lundi soir, comme une bonne partie de la twittosphère belge francophone, j’occupais l’une des 2000 places du Cirque Royal pour assister au spectacle de Dan Gagnon. Dan Gagnon est un Canadien débarqué chez nous il y a 7 ans pour suivre l’amour de sa vie, belge, rencontrée en Erasmus. Il y a 52 jours, il s’est lancé un pari fou pour jouer son spectacle comique : louer le Cirque Royal à ses frais et remplir ses 2000 sièges en 7 semaines alors qu’il était jusque là pratiquement inconnu du grand public. Pari gagné.

Affiche de l'Excellent spectacle de Dan Gagnon

Je comptais bien entendu faire un compte-rendu ici. Puis j’ai lu l’article d’Adrienne Nizet dans le journal Le Soir et je me suis rendu compte que cette journaliste avait lu dans mon esprit. Ce fut indolore. Faut-il encore que j’envisage de faire un billet ?

Bon, j’avais pensé commencer par une intro félicitant Dan d’avoir bien identifié son public-cible, et donc d’avoir été le chercher là où il se trouvait : devant son ordinateur ou son smartphone, plus souvent que devant sa télévision. Bonne stratégie, intelligente.

Mais moi aussi j’aurais regretté ses sujets un peu convenus ou son stress apparent qui l’a sans doute empêché d’improviser là où on était prêts à le suivre et je l’aurais interrogé sur l’intervention de Stéphane Pauwels aussi plate, que pas drôle qu’inutile. Jean Barbera n’était pas libre ce soir-là ?

J’aurais regretté qu’il ne joue pas plus sur le livetweet depuis la scène. La photo prise avec son iPhone au milieu de la soirée aurait pu être diffusée tout de suite, il aurait pu réagir en direct à quelques tweets. Ca aurait un peu mieux collé à sa promo et à son public.

Mais malgré ces maladresses de jeunesse qui seront rattrapées avec le temps et l’expérience – puisque je suis certaine qu’une belle carrière s’offre à lui – moi aussi je l’aurais félicité d’avoir réussi son pari fou et de m’avoir fait rire en dépit de ma petite forme ce soir-là.

J’aurais conclu en disant que son spectacle, c’était aussi l’occasion de boire un verre entre twittos. Dan Gagnon a créé une proximité avec son public grâce à ses nombreuses interventions personnelles sur Twitter et Facebook pendant sa promo, mais son public était lui aussi « réseauté » à la plupart des autres spectateurs. Pour cause de petite forme pré-citée, je n’ai pas assisté en personne à l’after, mais je l’ai suivie sur Twitter avec le #2000places. Dommage que le bar du Cirque Royal ait fermé si tôt.

Et donc, après voir lu l’arcticle d’Adrienne Nizet, je me suis demandé si j’allais écrire un billet sur L’Excellent spectacle de Dan Gagnon.

#ohwait

Maj au 21/05/2012 : l’Excellent spectacle de Dan Gagnon est disponible en téléchargement légal à 2 euros sur thecomedyoffice.com

Source de l'image : dangagnon.be
Read More