[Concours] Fear Hunters : les peurs de notre enfance

Il nous reste tous des peurs de notre enfance, là, quelque part, cachées derrière notre masque d’adulte.

Quand l’équipe de Fear Hunters m’a contactée pour me présenter leurs 7 « peluches chasseurs de peurs », chacune ayant sa spécialité, j’ai cherché laquelle aurait pu me convenir à l’époque. Sans hésitation : Hammer, immunisé contre les catastrophes !

Fear Hunter - Hammer

Jugez plutôt le chantier des peurs de mon enfance :

– Le tremblement de terre. Celui qui ferait se fissurer le sol sous ma maison, séparant ma chambre du reste de ma famille. Bon, il ne fallait pas être ingénieur pour savoir que c’était physiquement impossible vu comment ma chambre était imbriquée entre la chambre de mes parents, le corridor de nuit, la buanderie et le salon mais moi, j’en avais peur, j’étais terrifiée.

– La guerre. J’avais 10 ans quand la Guerre du Golfe a éclaté pratiquement en direct à la télévision. La technologie nous permettait de voir les images des radars des avions qui tiraient les missiles. Ma licence en Information et Communication m’a appris 10 ans plus tard que c’était une grande première, et que ça faisait partie de la stratégie militaire de l’époque. Faire passer cette guerre pour une guerre propre et montrer la supériorité des Etats-Unis grâce à leur avance technique : tout était calculé. Soit.

A 10 ans, je ne comprenais pas ce que je voyais. Je voyais que tout était sombre et la seule question qui m’est venue a été : « Maman, ça peut commencer pendant la nuit, une guerre ? ». Il faut croire que mes parents aussi étaient dépassés par les événements parce que maman m’a juste répondu un « euh… oui ma chérie ». Et j’ai été me coucher. Je ne pourrais pas vous dire combien d’heures j’ai passé à regarder par ma fenêtre avant de m’endormir pendant les mois qui ont suivi. Et bien oui vous comprenez, si je voyais débarquer les chars assez tôt, j’avais assez de temps pour aller prévenir ma famille et quitter la maison. On est mignon, à 10 ans.

Fear Hunters - Family

La marque Fear Hunters est belge et est une belle histoire de collaboration familiale pour créer les 7 peluches.

Et la bonne nouvelle c’est que vous ou vos enfants allez pouvoir faire flipper les monstres grâce à Zoombie, qui est à gagner ici !

Fear Hunters - Zoombie

Comment participer ? Laissez simplement un commentaire sous ce billet, jusque samedi soir 23h59 pour nous raconter LA peur de votre enfance. Dimanche soir, Choupet sera la main innocente pour tirer au sort le commentaire gagnant. Petite précision : Zoombie ne pourra être expédié qu’en Belgique ou en France métropolitaine.

Allez-y, lâchez-vous, faites-nous frissonner de nostalgie !

MAJ 22/05/2012 : un code promo a été généré si vous voulez faire votre shopping sur la boutique des Fear Hunters. 25% de remise, hors frais de port !
La procédure est simple :

  1. Aller sur www.fearhunters.com
  2. Ajouter les objets désirés à son panier d’achats
  3. A l’intérieur du ‘panier d’achats’, introduire le code de remise : Mapomme
  4. S’inscrire en créant un compte perso ou régler ses achats en tant qu’invité

Enjoy !

MAJ 26/05/2012 : concours clôturé !

Crédits photo : Captures d'écran du site fearhunters.com
Rendez-vous sur Hellocoton !

20 Commentaires

  • Sandra
    21 mai 2012 - 9 h 31 min | Permalien

    Alors, moi, j’ai rêvé pendant des mois que des bisons venaient attaquer la maison. Heureusement on avait une porte à notre escalier pour aller aux chambres et donc j’arrivais à maintenir les bisons hors de portée de mes parents (car je les protégeais bien sûr). Alors il fallait négocier avec chef Bison: si je leur donnais toutes mes affaires « petit poney » (y compris le beau set papeterie que j’avais reçu à mes meilleures amies pour mon anniversaire), alors ils n’attaquaient pas. C’étaient le dilemme. Je me suis toujours réveillée en sueur, sans jamais avoir tranché, et je me réfugiais dans le grand lit parental (je me suis rendue compte plus tard que ça devait pas être cool pour mes parents de me voir débarquer quasi toutes les nuits, mais ça, c’est une autre histoire !)

    Sinon, j’avais (et j’ai toujours) peur du feu, mais c’est plus banal !

    • 3 juillet 2016 - 2 h 20 min | Permalien

      clearly, simply, and patltoiicarly what they’re for. As a result, they can’t compete with the myth of national insecurity. They’ve got nothing to offer in its place, which is at least one reason why, despite growing opposition to the Afghan War, they can’t build a strong enough constituency to help — or force — Obama to end it… ENTIRE COMMENTARY –

    • 25 octobre 2016 - 22 h 57 min | Permalien

      How stupid are you? You can see clearly Dok-Do in Ulleungdo. And they did`n t go there by foot. :) You know, it is after 512. It is the year that your ancester was called shorty(矮人)

      • 22 février 2017 - 17 h 02 min | Permalien

        Your website has to be the elnierotcc Swiss army knife for this topic.

    • 30 mars 2017 - 19 h 57 min | Permalien

      What’s it take to become a sublime expounder of prose like yourself?

    • 24 mai 2017 - 14 h 02 min | Permalien

      I used to be certain that Garza would get moved, but I think the new CBA has scared teams when it comes to trading prospects. A team can no longer rebuild through the draft by throwing money at players, so the draft is more important.

  • 21 mai 2012 - 12 h 13 min | Permalien

    J’avais peur de la trappe du grenier qui se trouvait dans ma chambre. J’imaginais des « choses » en descendre pendant la nuit. J’avais aussi très peur des loups ; je pense que c’est un peu à cause de M. Disney et de ses saletés de créations qui glacent le sang des plus petits (la forêt maudite et la sorcière de Blanche-Neige, j’en frissonne encore).

    • 3 juillet 2016 - 2 h 33 min | Permalien

      Bom dia Dr . Osmar. Parabens pelo Blog, que ja faz parte da minha rotina (leitura) diaria desde 2009.Bem, como ja* dizia o velho ditado; Vinganca e* um prato que deve ser servido frio.Como o mundo da voltas, hein!!!O palmeiras podera* receber o “TIRO DE MIE20ICORDIA&#8S2R; do clube que ele palmeiras, vergonhosamene, com pedidos e pressao da sua propria mediocre torcida e ma* fe* do tecnico e jogadores que entregaram o jogo para o Fluminense para PREJUDICAR o Coringao que acha.conquista do Brasileiro-2010

  • Stef_ille
    22 mai 2012 - 20 h 16 min | Permalien

    Alors moi, sans surprise j’ai envie de dire, ma grande peur d’enfant c’était (hum je ne sais pas si je peux le mettre au passé car ce n’est pas vraiment passé ;-)) LES VOLEURS! Ayant été cambriolés à 2 reprises chez mes parents, on peut dire que j’ai une bonne excuse mais bon… Je sais pas si ça m’a traumatisée mais en tout cas, je me suis prise de belles crises d’angoisse dans ma chambre en ayant peur de ne pas les entendre si ils entraient pendant la nuit, en me cachant derrière mes peluches ou encore en ne sachant quelle position adopter pour pouvoir voir à la fois la fenêtre et la porte de ma chambre, toutes deux à l’opposé l’une de l’autre et une de chaque côté du lit. (TrueStory ;-))

  • andree
    22 mai 2012 - 21 h 09 min | Permalien

    Lorsque j’étais petite, mes parents venaient d’acheter une télévision; c’était les débuts de la télé et ce qui me faisait terriblement peur, c’était les chevaux qui tombaient dans les films cow-boys !

  • julie
    22 mai 2012 - 22 h 32 min | Permalien

    Ma soeur (3 ans plus âgée que moi) adorait les films qui faisaient « peur » mais n’osait pas les regarder toute seule, j’ai donc regardé les dents de la mer avec elle, ce n’était pas une bonne idée du tout! Pendant des années, j’ai été terrorisée à l’idée qu’un requin sorte de l’eau et me dévore (pourtant à la mer du Nord, il n’y avait pas beaucoup de risque…). Maintenant ça va mieux ouf

  • valérie
    23 mai 2012 - 9 h 58 min | Permalien

    Le soir, j’avais peur des voleurs et j’avais une petite prière rituelle pour chasser les mauvaises ondes ;-) Je m’en souviens encore: S’il vous plaît faites qu’il n’y ait pas de voleur, que je ne les entende pas je ne les vois pas et que je n’en rêve pas, que je n’ai pas besoin de faire pipi cette nuit (parce que je devais traverser la maison dans le noir) et que tout se passe bien. Merci. Oups c’est un peu bête mais il était impossible de m’endormir sans avoir prononcé ces mots.
    Sinon encore plus insolite, j’avais peur des dindons et de l’ogre dans le petit poucet ;-)

  • M-P Leonard
    23 mai 2012 - 10 h 04 min | Permalien

    Ma grosse frayeur, c’était les fantômes… Je partageais une chambre avec ma soeur, et pendant un certain temps, elle devait regarder en dessous des 2 lits pour me rassurer… et puis, aussi, bien fermer les tentures, parce que là, il y en avait des fantômes sur les murs de la chambre, ils bougaient leurs bras, ils étaient vraiment affreux ces arbres avec leurs grandes branches…

    • 3 juillet 2016 - 2 h 51 min | Permalien

      , I was sure this wonderful movie was in good hands, and your explication of the classism underlying the relationship between McFarlane and Cabman Grey is right on. Grey has no end of fun with politely sneering at the concept because of his hold on the upperclass McFarlane due to their shared Burke and Hare past, and these are, as Caftan Woman says, some of the most electric scenes in the film.Never get rid of me, never get rid of me, never get rid of mey8n230;Ma#&, many thanks for this piece.

  • Aurore
    25 mai 2012 - 10 h 37 min | Permalien

    les monstres bien sûr! Il se cachent par exemple sous le lit!

  • Speculooos
    26 mai 2012 - 13 h 16 min | Permalien

    Étant petite, il y avait bcp d’animaux à la maison : poules, lapins, dindons, poussins, etc, C’était très gai, on s’amusait bien avec ma soeur. MAIS il il y avait un coq. Et pas n’importe lequel! Je le vois encore : c’était un cou nu noir, avec une énorme crête. Et chaque fois qu’il me voyait ils se mettait à crier et à me courir après. Il me foutait royalement les boules. Pourtant ce n’était qu’un tout petit coq mais je le détestais vraiment. Il devait le sentir car il me cherchait de plus en plus. Bref, je ne voulais plus sortir au jardin. Puis, je ne l’ai plus jamais revu… Plus tard, j’ai compris que mes parents avaient fait un choix entre lui et moi. Il a fini en vol au vent ! Je crois qu’on peut dire que j’ai gagné !

  • iwona46
    26 mai 2012 - 20 h 25 min | Permalien

    Bonsoir

    merci de nous offrir ce concours, j’y prends part avec plaisir !!! de mon côté quand j’étais une gentille ptite fille j’avais toujours peur qu’un monstre se cachait sous mon lit !! c’est du grand classique !! il fallait que je vérifie plusieurs fois avec ma maman qu’il n’y avait rien sous ma couette ;) j’imaginais ce monstre visqueux et dégoulinant de bave…bref ce n’était pas joli joli !! c’est beau l’imagination des enfants ;) ^^

    belle soirée à vous et bon we !!
    bizz

  • Pingback: Mapomme.be » [Concours] Fear Hunters : le résultat !

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>