Rebelle : la très brave nouvelle princesse de Disney Pixar

Des mois. Des mois que je trépigne d’impatience devant les différents teasers lancés sur la toile : cet après-midi, j’ai enfin pu voir « Rebelle », le dernier Disney Pixar.

Petit rappel avec la bande-annonce :

La Luna : court métrage en préambule

La séance commence par la diffusion du dernier court métrage (7 minutes) de Pixar, La Luna : un petit garçon accompagne pour la première fois son père et son grand-père au travail. Un travail plutôt inhabituel qui commence par jeter l’ancre de leur petite barque au milieu de nulle part…

C’est magnifique, tendre et plein de magie.

J’ai regretté que Choupet ne soit pas avec moi pour voir ça. Ca m’est vite passé, disons, quand Rebelle a commencé… (explication à lire plus bas)

Rebelle : Disney Pixar vise juste

Les images sont époustouflantes. Les nombreux plans larges sur les paysages de forêts, de plans d’eau, les châteaux : à s’y méprendre avec des vrais. Sauf qu’ils sont encore plus beaux. Le traitement de la crinière (du cheval, pas de la princesse Mérida) est bluffant, bref, vous l’aurez compris, je suis conquise par l’esthétique.

Disney Pixar Rebelle

Une princesse qui a du caractère

Pas une princesse molle, qui veut se la jouer rebelle du système en se sauvant dans la forêt par la grâce d’un chasseur, qui s’assied sur un rocher en chantant qu’elle voudrait partir là-bas en disant « prout » à papa, qui part avec le bad boy au bon coeur, qui met sa plus belle robe et se fait un chignon parfait pour séduire le prince charmant.

Non, Mérida elle s’assume, elle se bouge les fesses et tout son corps crie « merde ! ». Je suis fan.

Des ours, beaucoup d’ours

Trop d’ours ? Et pas des Teddy bears (non, pas des pedobears non plus, bande de pervers), des gros méchants à base de crocs, de griffes et de rugissements hyper réalistes.

Je voulais jauger si je pouvais revenir avec Choupet. J’ai trouvé une place à coté d’une petite fille qui devait avoir 4 ou 5 ans pour voir ses réactions. D’abord des étoiles dans les yeux devant « La Luna », comme moi. Puis dès la fin de la première scène de Rebelle : elle s’accroche au bras de maman.

Et sans dévoiler les mystères et twists du film, qui sont d’ailleurs très bien gardés dans les bandes-annonces, des scènes d’ours pas contents, y en a pas mal… C’est bien simple, ma gentille petite voisine a fini dans les bras de sa mère pendant toute la deuxième partie du film. « Maman j’ai peur », elle m’a crevé le coeur.

On a basculé ?

« Rebelle » serait-il LE film qui fait pencher la balance une bonne fois pour toute de la tendance de Disney Pixar à tourner leurs films pour plaire plus aux grands enfants que sont restés les adultes qu’aux gamins ? Dites-moi pas le contraire avec la prochaine grosse sortie originale fin 2012 que sera « Les Mondes de Ralph » et qui joue carrément sur la corde sensible de la nostalgie des nouveaux semi-vieux que nous sommes.

Plus d’infos

Dans les salles belges depuis le 18 juillet 2012

Site officiel de Disney Pixar : Rebelle

Page Facebook officielle de Rebelle (France)

N’oubliez pas que vous pouvez m’aimer, me suivre, vous abonner sur :

Facebook \o/ Twitter \o/ Hellocoton

Crédits photo en Une et article : captures d'écran du site officiel de Disney Pixar : Rebelle
Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Commentaires

  • Jonathan
    19 juillet 2012 - 21 h 21 min | Permalien

    Je pense aussi que Pixar essaye de grandir avec son public. Les intrigues et la trame de fond sont devenues de plus en plus subtiles au fil des années.

    Depuis Wall-e, les dessins animés sont devenus plus « intelligents ». C’est pas pour me déplaire mais c’est clair que c’est difficile de les faire découvrir à des petits.

    Merci pour ce compte rendu.

  • 20 juillet 2012 - 9 h 25 min | Permalien

    Pile pour une sortie en famille ^^

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>